L’ensemble du territoire métropolitain a été placé le 5 novembre en risque « élevé » au regard de la progression rapide du virus de l’influenza aviaire en Europe.

La France avait déjà relevé le 10 septembre le niveau de risque de « négligeable » à «modéré» sur l'ensemble du territoire métropolitain face à la progression de l’infection en Europe.

Si une mortalité anormale est constatée : conserver les cadavres en les isolant et en les protégeant et contactez votre vétérinaire ou la Direction Départementale en charge de la Protection des Populations.