La création de la Fête de la musique revient à Maurice Fleuret, nommé Directeur de la Musique et de la Danse en octobre 1981, à la demande de Jack Lang. Compositeur, journaliste et musicologue, il applique ses réflexions sur la pratique musicale et son évolution : “la musique partout et le concert nulle part”.

Découvrant en 1982, à l’occasion d’une étude sur les pratiques culturelles des Français, que cinq millions de personnes dont un jeune sur deux, jouent d’un instrument de musique, il se prend à rêver de faire descendre les gens dans la rue. En quelques semaines, la Fête de la Musique est lancée, le 21 juin 1982, jour du solstice d’été. Grande manifestation populaire, gratuite, la fête de la musique, se réfère également à l’ancienne tradition des fêtes de la Saint-Jean.

Depuis 1985, la fête de la musique s’est exportée à l’occasion de l’Année européenne de la Musique. En moins de quinze ans, la Fête de la Musique a été reprise dans plus de cent pays, sur les cinq continents.

En Europe, 22 État membres célèbrent cet événement. Chaque année des millions de personnes profitent de cet événement qui mêle tous les genres musicaux et s’adresse à tous les publics, avec pour objectif de populariser la pratique musicale et de familiariser jeunes et moins jeunes de toutes conditions sociales à toutes les expressions musicales.